PaperLike Review
10 mars 2020
0

Depuis 3ans, l’iPad a complètement changé (et révolutionné) ma façon de travailler, notamment grâce au pencil et aux applications comme Procreate et Affinity Designer. Quel bonheur de pouvoir travailler d’où l’on veut, sans avoir besoin de se trimbaler avec un sac rempli de carnets, de crayons en tout genre et surtout l’ordinateur pour finaliser certains lettrages

Mais quand on est habitué au papier et crayon comme moi, dessiner sur une surface en verre est parfois déstabilisant, et j’ai beaucoup de mal à faire mes recherches et croquis directement sur ce bel outil.
 Au final je me retrouvais toujours avec un sac rempli de carnet…et l’iPad. 
J’ai donc décidé d’investir dans ce qui me semblait être une bonne solution : le PaperLike !
Croquis et illustration sur Procreate

Le PaperLike késako : 

D’apparence c’est tout d’abord un film de protection qui s’applique sur la vitre de l’iPad, comme on le fait sur nos smartphones. La où ça change, c’est qu’il est conçu avant tout pour reproduire le grain du papier sur l’écran de notre tablette ! 
Un bonheur pour tous les allergiques aux croquis sur verre !

La mise en place :

Quand on commande, tout est en double dans le pack ! Un bon joker si on se plante lors de la pose, même si il est plus intéressant de garder le 2ème film pour plus tard (à 30€ les 2 films je préfère les rentabiliser correctement !). 
On a donc les 2 films, 2 lingettes nettoyante, 2 stickers pour enlever la poussière et 2 stickers PaperLike. Le tout accompagné par un chiffon doux (pour sécher l’écran après avoir passé la lingette) et une jolie carte (je ne sais pas si le visuel change, mais j’ai été ravi d’en avoir une illustré par l’excellent Stefan Kunz !).
Le pack PaperLike et l'iPad
Pour la pose, il suffit de bien suivre les étapes, que l’on peut retrouver dans une vidéo explicative (sous titré en français, pour ceux qui comprenne aussi bien l’anglais que moi…) 
J’avoue que j’étais un peu flippé avant de commencer. Collant du vinyle adhésif depuis une dizaine d’années, je sais, d’expérience, que les films transparent sont assez compliqué à poser. Le moindre défaut, pli, bulle ou poussière se voit comme le nez au milieu de la figure ! 
J’ai finalement été surpris par la facilité de pose, avec des bulles qui s’enlèvent très bien (petit rappel : quand on colle du vinyle on racle toujours du milieu vers l’extérieur pour chasser l’air). 
Crédit vidéo : PaperLike

Et ça donne quoi ? 

La première chose que l’on remarque c’est que l’écran est devenu mat ! Un peu déstabilisant au début, mais on s’y fait vite et après plusieurs jours je trouve que c’est même plutôt agréable et reposant pour les yeux. Le toucher est lui aussi très plaisant. 
Une fois le Pencil dégainé, le PaperLike tient toute ces promesses. Le stylet ne glisse plus comme sur le verre, il accroche sur le film avec le doux bruit d’un crayon sur une feuille (oui, c’est mon moment poétique). On gagne ainsi en confort et en précision. 
L'écran avec le PaperLike
Finalement, je ne sais pas comment j’ai fait sans jusque là, même si à terme, je ne pense pas lacher mes carnets, mais ça, c’est parce que j’y suis vraiment addict !

Laisser un commentaire